Commencer le minimalisme : 5 conseils avant de se lancer !

Apr√®s avoir fait quelques recherches, lu des livres et des articles sur le sujet, vous √™tes de plus en plus convaincu qu’un mode de vie minimaliste est fait pour vous. Seulement, pour l’instant, il s’agit pour vous d’un concept pas forc√©ment facile √† appliquer. Selon votre vie et le nombre d’affaire que vous poss√©dez, il peut-√™tre difficile de savoir par o√Ļ d√©buter le voyage. Dans cet article, je vous livre des conseils pratiques, faciles √† appliquer, pour commencer le minimalisme sans vous sentir submerg√©.

Commencer le minimalisme : 5 conseils avant de se lancer !
Image de Jonas De Jonas


1. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise fa√ßon d’√™tre minimaliste


Contrairement √† ce que l’on pourrait penser, √™tre minimaliste ne se r√©sume pas √† vivre dans une maison immacul√©e de blanc avec seulement 3 ou 4 meubles design. Des lieux √† des kilom√®tres de nos journ√©es bien remplies avec des enfants et des piles de linges qui s’accumulent partout.

En r√©alit√© le minimalisme vous invite √† reprendre le contr√īle de ce que nous poss√©dons, √† retrouver de la place, et √† rendre nos habitations plus fonctionnelles et agr√©ables √† vivre au quotidien.

¬ęLe minimalisme est un outil pour vous d√©barrasser de l’exc√®s de la vie au profit de vous concentrer sur ce qui est important – afin que vous puissiez trouver le bonheur, l’√©panouissement et la libert√©.¬Ľ

Les minimalistes

Nous avons tous des styles de vie et des besoins diff√©rents, donc chacun de nous aura une vision du minimalisme qui lui est propre. Et c’est tout √† fait normal.

Ce n’est pas parce que les premiers minimalistes se sont fait conna√ģtre en ne vivant seulement qu’avec quelques affaires rentrant dans un seul sac √† dos que nous devons √©galement aller dans cet extr√™me-l√†.

Peut-√™tre qu’une maison √©pur√©e dans les tonalit√©s de blanc vous inspire et vous donne un sentiment de calme et de s√©r√©nit√©. Alors foncez !

Peut-√™tre qu’au contraire, vous trouvez cela aust√®re et froid. Vous avez besoin de couleurs et de meubles en bois naturel pour r√©chauffer l’atmosph√®re. Ne vous en privez pas!

Il vous faut simplement trouver la vision qui vous correspond, votre propre définition du minimalisme.

Vous pouvez vivre de fa√ßon minimaliste dans un ch√Ęteau, un appartement, une tiny house, une caravane, etc.

Et √™tre minimaliste ne signifie pas avoir seulement 5 t-shirts dans sa garde-robe. Vous avez le droit d’aimer les v√™tements.

Vous n’√™tes donc pas forc√© de supprimer toutes vos affaires. Etre minimaliste signifie garder dans votre vie ce qui compte le plus pour vous. Et se d√©barrasser du superflu qui est source de stress et d’inqui√©tudes.


2. Avant de commencer le minimalisme, visualiser les bienfaits qu’il aura sur votre vie


Moins d’objets, moins de stress


Quand on fait rentrer un objet chez nous, on fait aussi entrer son lot de contraintes. Pensez √† toute l’√©nergie que vous d√©pensez pour acqu√©rir ne serait-ce qu’un objet:

  1. prendre la d√©cision de l’achat
  2. lire les avis pour rechercher le meilleur produit
  3. le chercher au meilleur prix
  4. gagner assez d’argent (ou emprunter) pour pouvoir le payer
  5. se rendre dans un magasin pour l’acheter
  6. le rapporter chez vous
  7. trouver un endroit o√Ļ le poser
  8. apprendre √† s’en servir
  9. le nettoyer, le dépoussiérer
  10. l’entretenir pour qu’il fonctionne le plus longtemps possible
  11. acheter des pièces supplémentaires parfois pour le compléter
  12. l’assurer
  13. le protéger en le mettant hors de la porter des enfants ou des animaux de compagnie
  14. veiller à ne pas le casser
  15. le réparer ou le faire réparer quand il finit tout de même par se casser
  16. et parfois continuer √† le payer m√™me quand il ne sert plus…

Maintenant, multipliez toutes ces actions par le nombre d’objets que vous poss√©dez ! √áa donne le tournis, n’est-ce pas ?

En voyant ce gaspillage de temps, d’argent et d’√©nergie, n’est-il pas plus juste de dire que finalement, ce sont nos objets qui nous poss√®dent et non l’inverse ?


Moins d’objets, plus de temps


De nos jours, nous sommes constamment √† nous plaindre que nous manquons de temps. Et si c’√©tait nos affaires qui en √©taient la cause ?

Combien de dimanche apr√®s-midi avez-vous sacrifi√© pour r√©parer ou entretenir vos objets ? Combien de temps avez-vous perdu √† vous rendre chez le r√©parateur automobile et la r√©vision de votre voiture ? Combien de fois avons-nous gronder nos enfants parce qu’ils avaient cass√© un verre ? Combien d’heures avons-nous pass√© √† rechercher le produit ad√©quat pour nettoyer nos objets ?

Trop souvent.

Vous souvenez-vous de votre vie d’√©tudiant √† l’universit√© ? A l’√©poque la vie √©tait bien plus simple. Nous ne poss√©dions que tr√®s peu d’affaires et cela nous allions tr√®s bien. Nous n’avions pas de pr√™t immobilier ni cr√©dit automobile. Nous souhaitions qu’une chose : apprendre, vivre et surtout nous amuser.

√Čprouvons √† nouveau ce bonheur simple en adoptant un √©tat d’esprit minimaliste. Pour cela nous devons nous lib√©rer de notre d√©pendance aux objets.

Cela ne veut pas dire que vous devons radicalement changer de vie. Repr√©sentez-vous le soulagement immense que vous ressentiriez avec 50% de ce que vous poss√©dez en moins. Ne serait-ce pas une d√©livrance ? Imaginez tout le temps que vous gagneriez et l’argent que vous √©conomiseriez.


Moins d’objets, plus de libert√©


Avez-vous déjà renoncé à inviter des amis à manger parce que votre maison était en désordre ? Moi oui.

Les objets sont un poids sur nos √©paules. Ils nous emp√™chent d’avancer, de nous lancer dans de nouveaux projets, ils nous √©puisent. Ils prennent parfois le pas sur notre vie sociale, familiale ou professionnelle sans que l’on s’en rende compte.

Faisons un petit exercice. Installez-vous au milieu d’une pi√®ce et regardez tous les objets qui s’y trouvent. Maintenant imaginez que chacun des objets qui sont l√†, sont reli√©s √† vos jambes, vos bras, vos hanches, votre torse. C’est fait ? Tr√®s bien, alors levez-vous et essayez d’avancer. Sentez-vous le poids des objets qui tra√ģnent sur le sol ? Entendez-vous leurs bruits quand ils s’entrechoquent ? Arrivez-vous √† passer la porte charg√© ainsi ? Vous ne pouvez pas aller bien loin. Vous pr√©f√©rez sans doute vous rassoir car charg√© ainsi, il est difficile de bouger.

Les objets ne sont certes pas reli√© √† nous part des cha√ģnes ou des fils, mais ils occupent une charge mentale bien plus importante que ce que vous pensez. Ils nous retiennent sur place et nous emp√™che d’avancer comme on le devrait.

Cette charge mentale nous fatigue, nous stresse, nous rend fainéant.

A l’inverse, lorsqu’on imagine une pi√®ce spacieuse, lumineuse et propre, tout √† coup on se sent lib√©r√©, serein et on est √† nouveau motiver pour accomplir plein de choses.

Moins on a d’affaires, plus on vit tout simplement.


3. Pour bien commencer le minimalisme adopter le bon √©tat d’esprit


Avant de vous jeter dans l’ar√®ne, pour arriver √† dompter le taureau, il va falloir vous pr√©parer mentalement √† ce qui vous attend.

Pour commencer le minimalisme, il va falloir commencer par en adopter l’√©tat d’esprit. Avant de l’ascendant sur notre environnement, nous devons changer le rapport que nous avons avec lui.

Une fois que nous aurons chang√© notre relation √† ce qui nous entoure, nous pourrons plus facilement nous s√©parer de ce qui est inutile et √©viter d’√™tre √† nouveau envahi. Nous comprendrons alors que nous ne sommes pas au service de nos objets, mais que ce sont les objets qui sont l√† pour nous servir.


Regarder les objets tels qu’ils sont


Il est parfois difficile de se d√©barrasser de ses affaires. “Dois-je vraiment le jeter/vendre/donner ? Je pourrai peut-√™tre m’en resservir…”, “C’est dommage c’est neuf.”, ou encore: “Et si j’en ai besoin plus tard, je ne l’aurai plus…”

Ces questions nous tourmentent et nous empêchent de nous libérer de nos possessions inutiles.

Pour commencer le minimalisme, il est temps de voir vos objets tels qu’ils sont. Quels sont ces objets qui vous ont demand√© tant de travail et d’argent pour √™tre √† vos c√īt√©s aujourd’hui ? Comment se fait-il qu’ils soient si nombreux ? Ils ne sont pourtant pas multiplier pendant la nuit…

Nous disposons g√©n√©ralement de 3 types d’objets :

  • Les objets utiles : pratiques et fonctionnels, ils vous aident dans vos activit√©s. Certains sont indispensables (fourchettes), d’autres rendent la vie un plus facile (robot m√©nager). Mais il est fondamental de se souvenir que pour √™tre utile, un objet doit √™tre utilis√© ! A quoi pourrait nous servir une multitude d’objets potentiellement utiles si on ne les utilise pas ?
  • Les objets plaisants √† les regarder. L’esth√©tisme est un √©l√©ment important de notre identit√© et ne doit pas √™tre n√©glig√©. De beaux objets peuvent nous procurer de la joie et une grande satisfaction. C’est cette raison qu’ils ont tout √† fait leur place dans nos vies. Attention toutefois, pour pouvoir en profiter il vous faudra leur trouver une place de choix o√Ļ ils pourront r√©v√©ler toutes les valeurs. Si vous les laisser au fond d’un placard prendre la poussi√®re, alors ce ne sera que du fourbi de plus.
  • Les objets sentimentaux : la plupart du temps ils sont arriv√©s chez nous sous forme de cadeaux, de souvenirs ou d’h√©ritage. L√† encore s’ils vous inspirent de la joie, exposez-les fi√®rement et profitez pleinement de leur pr√©sence.

D√®s qu’un objet est souvent utilis√© et qu’il apporte de la valeur √† notre vie, il est le bienvenu dans notre maison.


Posez-vous les bonnes questions


Faites le tour de votre maison, regardez vos objets et demandez-vous :

  • M’apporte-t-il de la joie quand je le regarde?
  • M’est-il utile et √† quelle fr√©quence je l’utilise ?
  • Si je le perdais ou le cassais, est-ce que je l’ach√®terais √† nouveau ?
  • Serais-je au contraire soulag√© ?
  • L’ai-je jamais d√©sir√© ?
  • Si je le donnais, quelqu’un d’autre en ferait-il meilleur usage ?

Ces questions vous aideront à clarifier les raisons pour lesquelles vous vous accrochez à certains objets. Elles pourront être un fil conducteur pour vous aider dans votre cheminement vers un mode de vie minimaliste.


Commencer le minimalisme : 5 conseils avant de vous lancer !
Image d’Elena Mozhvilo


Vous n’√™tes pas ce que vous poss√©dez


Contrairement √† ce que les publicit√©s essaient de nous faire croire, nous ne sommes pas ce que nous poss√©dons. Vous √™tes vous, les objets sont les objets. Un point c’est tout.

Nous ne sommes pas ce que nous possédons. Nous sommes ce que nous accomplissons, ce que nous pensons et qui nous aimons.

Francine Jay

Dans son livre, le Bonheur est dans le peu, Francine Jay explique que les objets “aspirationnels” sont ces objets que l’on ach√®te pour impressionner les autres ou pour faire plaisir √† notre “moi fantasm√©” – vous savez celui qui a dix kilos de moins, qui voyage partout dans le monde, qui va √† des cocktails ou qui joue dans un groupe de rock.

M√™me si nous avons du mal √† le reconna√ģtre, nous achetons souvent des objet en fonction de l’image qu’ils renvoient.

Prenons l’exemple des voitures. Nous pourrions parfaitement nous satisfaire de n’importe qu’elle voiture pouvant nous amener d’un point A √† un point B. Pourtant nous sommes pr√™ts √† acheter une voiture 2 √† 3 fois plus ch√®res pour poss√©der un mod√®le plus luxueux. Pourquoi ? Parce que nous sommes entour√©s de publicit√© tr√®s bien r√©alis√©e, qui nous font croire que les voitures repr√©sentent notre personnalit√© et notre statut social.

Il en va de m√™me pour nos maisons, nos v√™tements, …

Notre désir de nous identifier à certains produits influence intimement notre mode de vie.


Restez sur vos gardes et ouvrez l’oeil

Soyez vigilent

N’ayez chez vous que des objets que vous savez utiles ou qui vous semblent beaux.

Williams Morris

Cela ne semble pas bien compliqu√©. Apr√®s tout, personne ne souhaite remplir sa maison d’objets inutiles et moches. Et pourtant, certains objets ind√©sirables se faufilent chez nous.

Les objets entrent dans nos maisons de deux mani√®res : soit on se les ach√®tent soit on nous les offre. Quoi qu’il en soit, nous sommes responsables, car c’est nous qui choisissons de les laisser entrer.

Pourquoi laissons tant d’objets qui ne sont pas essentiels √† notre bien-√™tre encombrer nos maisons ?

Pour essayer d’√©viter cela √† l’avenir, demandez-vous pour chaque achat potentiel :

  • M√©rite-t-il une place chez moi ?
  • Apportera-t-il de la valeur dans ma vie ?
  • Me simplifiera-t-il la vie ?
  • Va-t-il √™tre une contrainte plus qu’autre chose ?
  • En ai-je d√©j√† un ?
  • Vais-je avoir envie de le garder Tr√®√®√®s longtemps ou vais-je m’en lasser rapidement ?
  • Si je devais le donner, aurais-je du mal √† m’en s√©parer ?

Eviter les cadeaux

Apprenez √† dire non ! Ne vous laissez plus envahir par les objets promotionnels, apprenez √† les refuser poliment. Au lieu de les laisser s’accumuler dans vos placards et vos tiroirs. Sauf si bien s√Ľr vous l’intention de les utiliser.

Mettez fin aux √©changes de cadeaux.¬†Pour les f√™tes, les anniversaires, et les occasions sp√©ciales, sont autant d’occasion pour nous de recevoir des cadeaux. Parfois ils sont les bienvenus mais bien souvent, ils ne sont pas d√©sir√©s et viennent un peu plus encombr√© nos int√©rieurs.

Alors comment mettre fin aux cadeaux indésirables ?

  1. Informez vos proches que vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin et que vous ne souhaitez plus rec
  2. evoir de cadeaux.
  3. Exprimez votre d√©sir de sauver les ressources de la terre.¬†Chaque achat que nous ne faisons pas est un formidable cadeau pour notre plan√®te. L’air que l’on respire sera un peu plus pur, les eaux seront un peu plus limpides et nos d√©charges moins pleines.¬†

Proposer des alternatives :

  1. Au lieu d’un cadeau physique, demandez-leur de passer du temps ensemble. Planifiez un d√©jeuner, une promenade ou un caf√© ensemble ou tout autre activit√© qui vous ferez plaisir √† tous les deux.
  2. Sugg√©rez un √©change de services : la garde d’enfants, un lave-auto ou faire les courses, … Cela se r√©v√®le¬†bien plus pr√©cieux qu’une √©ni√®me tasse √† caf√©.
  3. ¬†Proposez un¬†√©change de cadeaux¬†virtuel¬†.¬†Voici une fa√ßon tr√®s amusante de s’offrir des cadeaux : offrez et recevez virtuellement des toutes sortes d’extravagances qui amusera le destinataire : la botte de paille la plus grande du monde, le v√™tement le plus excentrique, …¬†En envoyant tout simplement une image num√©rique de votre “magnifique” cadeau.
  4. N’offrez rien en retour. Malgr√© vos invitations √† oublier les cadeaux on vous en offre quand m√™me ? Dans ce cas, acceptez le cadeau en ajoutant un “Oh, vous n’auriez pas d√Ľ.” et n’offrez rien en √©change. Ce sera sans doute un peu g√™nant mais c’est en g√©n√©ral assez efficace.

Considérez votre maison comme un lieu sacré et non une zone de stockage.

Francine Jay

Apprendre √† refuser ce que l’on nous donne est une √©tape cl√© pour commencer le minimalisme.


4. Une étape à la fois


N’allez pas trop vite !

Pour se d√©sencombrer, on peut faire comme pour un r√©gime : s’y mettre d’un coup, compter nos affaires comme on compterait des calories et “se priver” pour obtenir des r√©sultats rapides … avec le risque (tr√®s fr√©quent) de se sentir, au bout du compte, en manque, de refaire des exc√®s et de se retrouver au point de d√©part. Alors proc√©dons autrement : changer d’attitude et d’habitudes – comme si on passait d’un r√©gime steak-frites au r√©gime m√©diterran√©en.

Francine Jay

Lorsqu’on est minimaliste, on ne r√©agit plus de la m√™me mani√®re face aux objets que l’on poss√®de ou que l’on fait entrer dans nos vies.

On ne pense plus au plaisir imm√©diat que va nous apporter tel ou tel produit ou service mais √† l’exp√©rience formidable qu’il va nous apporter sur le long terme.


Faites le premier pas, les autres suivront


Votre premier pas dans la bonne direction n’a pas besoin d’√™tre un pas de g√©ant.

Il y a un certain nombre de raisons qui peut nous emp√™chent d’apporter des transformations positives dans nos vies comme par exemple : la peur, l’incertitude, la pression sociale, la fain√©antise, etc. Cependant la plupart de temps cela peut se r√©sumer par le fait que notre objectif semble trop compliqu√© √† atteindre.  

Nous connaissons les bienfaits que ces changements positifs apporteraient dans notre vie. Nous avons vu leur action merveilleuse dans la vie des autres. Cependant la montage √† gravir semble bien trop immense. Et nous abandonnons avant m√™me d’avoir commencer.

Pour palier √† cela, il suffit de commencer petit.

Il n’est pas indispensable de tout avoir compris pour commencer le minimalisme. Un seul petit pas dans la bonne direction est tout ce dont vous avez besoin pour d√©buter votre voyage.

Et ceci s’applique √† chaque changement positif que nous voulons r√©aliser dans nos vies.

  • Le d√©sencombrement de ma maison √† commencer par une √©tag√®re.
  • La cr√©ation d’un article de blog commence en √©crivant quelques lignes chaque jour.
  • J’ai pu perdre une vingtaine de kilos en prenant chaque jour de meilleures habitudes alimentaires.
  • Lorsque ma fille m’a demand√© de lui apprendre √† se servir d’un m√©tier √† tisser, j’ai commenc√© par regarder une vid√©o sur Youtube pour apprendre moi-m√™me.

Alors allez-y, faites un petit pas dans la bonne direction aujourd’hui. Et puis, faites-en un autre demain. Avant de vous en rendre compte, vous en aurez accompli bien plus que ce que vous aviez pr√©vu.

Si vous ressentez le besoin de d√©sencombrer votre maison, le plus simple est de commencer par la pi√®ce la plus facile √† d√©blayer. Une fois que vous y √™tes, commencer par un placard, un tiroir ou une √©tag√®re. Une fois que c’est fait, passez au suivant.

Allez-y progressivement. Quand vous aurez fini de d√©gager la premi√®re pi√®ce, cela vous donnera la motivation et l’√©lan n√©cessaire pour passer √† la suivante ! Et voil√†, vous √™tes lanc√© et commencez √† introduire le minimalisme dans votre vie.


5. Ne laissez pas les autres décider à votre place ce qui est bon pour vous


Certaines personnes de votre entourage, des amis, de la famille, ne comprendront pas votre démarche.

Apr√®s tout, la soci√©t√© ne nous dit-elle pas qu’il faut poss√©der davantage de chose et de service si l’on veut √™tre heureux ?

“Il vaut mieux en avoir trop que pas assez”

On nous fait croire que plus on poss√®de de choses, plus on est heureux. Alors qu’en fait cela ne fait qu’augmenter nos tracas et nos dettes. C’est certainement profitable pour quelqu’un mais certainement pas pour nous.

Malheureusement ces pensées sont si profondément ancrées dans nos sociétés que la plupart des gens y croie.

Alors √† leurs yeux, faire l’inverse rel√®ve carr√©ment de la folie !

Pourtant vous le ressentez au fond de vous. Vous savez que commencer le minimalisme auraient de nombreux bienfaits sur vous et votre existence. Vous vous sentiriez peut-√™tre plus libre, moins stress√©, plus √©panouie, plus satisfait, …

“Le secret du bonheur, voyez-vous, ne se trouve pas dans la recherche de plus, mais dans le d√©veloppement de la capacit√© de profiter de moins.”

Socrate

Peu importe vos raisons. Ce sont les v√ītres. Et si les personnes de votre entourage sont plus heureuses en poss√©dant de nombreuses choses, ce n’est pas votre cas.

Vous pouvez simplement leur expliquer ce que vous ressentez. Et s’ils ne comprennent pas, laissez-les √† leur vie et profitez de la v√ītre. Tant que vous vous √™tes align√© avec vos valeurs, continuez le voyage.

Et surtout ne les jugez pas pour ne pas avoir choisi de vivre comme vous. Tout le monde a le droit de choisir le mode de vie qui lui correspond.

Commencer le minimalisme : 5 conseils avant de vous lancer !
Image par Meal Pro


Ce qu’il faut retenir pour commencer le minimalisme

Avant de commencer le minimalisme, il est important d’en adopter d√©j√† l’√©tat d’esprit en lib√©rant de l’immense emprise que les objets ont sur nos vies et en privil√©giant un mode de vie plus frugal.

Avant de se mettre √† d√©sencombrer nos maisons, changeons nos habitudes d’achat. Ne laissons pas entrer chez nous tout et n’importe quoi. Privil√©gions les objets qui apportent une r√©elle valeur dans nos vies.

Chaque achat doit √™tre pr√©c√©d√© des bonnes questions pour arriver √† discerner un achat compulsif d’un achat essentiel.

Une fois l’√©tat d’esprit minimaliste adopt√©, commencer √† d√©blayer votre int√©rieur doucement mais s√Ľrement. Devant l’ampleur de la t√Ęche chaque petit pas compte et vous m√®nera √† votre but, jour apr√®s jour.

Faites preuve de patience ūüôā




Sources :

Le bonheur est dans le peu, Francine Jay

Becoming Minimalist, Joshua Becker


Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire