Comment devenir minimaliste ?

comment devenir minimaliste étape par étape

On me demande souvent comment devenir minimaliste ? Mais avant de répondre à cette question essayons de comprendre ce que cela veut dire.

Quand on pense au minimalisme, la première image qui nous vient à l’esprit ce sont ces maisons extrêmement épurées et immaculées de blanc. Contenant que quelques meubles ici et là pour faire bonne mesure.

Mais c’est une vision extrême du minimalisme.

En réalité, le minimalisme est, avant tout, une philosophie de vie fondée sur la simplicité. C’est éliminer le superflu pour créer de la place pour ce qui compte vraiment.

Le minimalisme est souvent résumé par l’expression “Less is more“, Moins c’est plus.

Le minimalisme se focalise davantage sur les expériences: penser, jouer, créer et vivre. Et nous invite à nous détacher de nos biens matériels. De réduire notre consommation, pour se satisfaire de ce que l’on a déjà.

Cette philosophie de vie nous fait prendre conscience que notre temps est précieux. Chaque objet que l’on possède nous demande du temps. Nous devons lui trouver une place dans notre maison et l’entretenir jour après jour.

En effet, vivre avec moins vous donne la liberté de consacrer moins de temps et moins d’argent à des choses et de dépenser plus d’énergie pour vivre réellement.

Les possessions rendent la vie inutilement compliquée. Une plus grande maison signifie simplement plus à nettoyer, plus à entretenir, plus à réparer. Moins vous possédez, moins vous avez à vous soucier. (…) En éliminant le superflu, vous faites automatiquement place à davantage de bonnes choses dans votre vie

Angela Horn, TEDxCapeTown

Cette philosophie de vie vous parle ? Vous aimeriez vous lancer mais vous ne savez pas comment ?

Alors restez avec moi, je vais vous expliquer dans cet article comment devenir minimaliste.


Comment devenir minimaliste ? La prise de conscience.


Trop, c’est trop.


Dans notre société actuelle, on est invité à toujours en faire plus. Plus de travail, plus de tâches à effectuer dans notre emploi du temps, plus de relations à entretenir, plus d’objets à acquérir, … On passe notre temps à courir et à essayer de s’organiser pour tout accomplir. On est débordée par ce trop plein de choses à effectuer.

Quand j’entrais dans mon salon le soir, fatiguée après une journée de travail, je me sentais submergée. Il y avait des jouets partout, des feuilles de papier et des courriers sur la table et les meubles, de la vaisselles en attente d’être nettoyée sur le comptoir de la cuisine, et même les affaires du petit-déjeuner n’avaient pas été rangées. Ajoutez à ça, le cri des enfants surexcités après une journée d’école et l’empressement pour préparer le repas du soir, je ne savais plus où donner de la tête.

La veille, j’avais passé plusieurs heures à ranger et nettoyer. Heureuse de voir le salon ordonné et propre, je respirais à nouveau. Pourtant, une fois de plus, le rangement n’avait duré que quelques heures. Et cela me mettait en colère et me rendait irritable.

Alors, dépitée, je finissais souvent par ramasser tous les objets au sol et les entasser sur les étagères sans même plus me donner la peine de leur attribuer une place. A quoi bon ?

Cherchant désespérément une meilleure manière de m’organiser, je suis tombée sur le livre de Marie Kondo : La magie du rangement. Le titre était prometteur car j’avais effectivement besoin d’un bon coup de baguette magique !

Ce livre m’a ouvert les yeux. Le rangement n’était pas la solution. Mon problème était ailleurs. Ma vie était trop encombrée. Mon soucis était que cette pièce, comme toutes les pièces de la maison, était beaucoup trop encombrée. Trop d’affaires. Et trop de meubles.

Pour pouvoir ranger, il me fallait d’abord éliminer le superflu.


La société nous ment.


La société nous dit que plus on accumule, plus on consomme des biens et des services, plus on sera heureux. Elle nous ment.

Le bonheur n’est pas de l’ordre de l’avoir, mais de l’être.”

Edward Young

Notre bonheur se trouve dans ce que l’on vit et non dans nos possessions. Posséder un objet, quelqu’il soit, reste un engagement. Quand nous possédons quelque chose chose, nous nous devons de l’entretenir, de lui trouver une place dans notre maison. Nous en sommes responsable.

Quand nous possédons quelque chose notre inconscient est surchargé par tous ces engagements. Contrairement à quelqu’un qui a beaucoup moins de possessions et qui pourra vivre au quotidien avec une légèreté absolument extraordinaire.

Une étude appelée “la prédiction affective” réalisée par Daniel Gilbert et Timothy Wilson a conclu que les gens ont tendance à surestimer combien de temps quelque chose les rendra heureux. Leur découverte a montré que le temps qu’il fallait pour que cet iphone tant rêvé devenu réalité se transforme en un objet banal est toujours beaucoup plus court que vous ne l’imaginiez. Six mois ou moins.

Dr Tal Ben-Shahar dit que lorsque nous atteignons un objectif que nous visions, nous éprouvons un pic dans notre niveau de bonheur. Puis les choses redeviennent comme elles étaient. Nous sommes alors déçu car nous pensions réellement que cet iphone nous rendrait plus heureux.

Heureusement, les expériences ne tombent pas dans le même écueil. Elles prennent de la valeur au fil des années. Ce voyage embelli à chaque fois que vous en parlez.


Comment devenir minimaliste ? Savoir pourquoi.


Pour adopter un style de vie minimaliste, il est important de comprendre les raisons qui nous poussent à ce changement de vie.

Voulez vous plus d’espace dans la maison ?

Souhaitez-vous plus de temps pour vous et votre famille ?

Voulez-vous plus de paix et de simplicité dans votre vie ?

Avez-vous envie de faire des économies ?

Aspirez-vous à accès votre vie sur les expériences plutôt que sur vos possessions ?

Souhaitez-vous à supprimer désordre permanent dans votre maison ?

Désirez-vous une vie plus simple pour vos enfants ?

Peu importe votre raison, le plus important est de comprendre pourquoi vous voulez entreprendre ces changements et quel est votre but final.

Pour ma part, c’était – et c’est toujours – tout cela à la fois !

Après les fêtes de Noël et son anniversaire qui sont à deux semaines d’intervalle, ma fille ne cessait de me demander des cadeaux supplémentaires.

Comme si, tout ce qu’elle avait eu (et je peux vous dire qu’elle a été gâtée), n’était pas suffisant.

Elle a déballé tous ses cadeaux mais les a à peine regardé. Tout ce qu’elle voulait c’était en déballer – en AVOIR – d’avantage.

J’ai compris, à ce moment-là, que quelque chose clochait dans notre façon de vivre. Nous lui offrions trop de choses et elles ne les voyaient même pas. Trouvant toujours qu’elle n’avait pas assez de jouets alors que la maison en était remplie, de la chambre au salon.

La décision était prise. Nous devions montrer à nos enfants ce qui comptait vraiment dans la vie. Et ce n’était pas d’accumuler toujours plus de jouets ! Mais plutôt les moments que nous partagions tous ensemble.

Une raison supplémentaire pour moi d’adopter un mode de vie minimaliste.


Comment devenir minimaliste ? Adoptez le bon état d’esprit.


Un état d’esprit minimaliste


Une fois que vous avez trouvé la raison qui vous pousse à changer votre style de vie, il vous faut adopter un état d’esprit minimaliste.

C’est à dire adopter une nouvelle façon de consommer. Ne plus faire d’achats compulsifs mais des achats raisonnés.

Prenez la décision de ne plus laisser entrer de biens matériels inutiles chez vous. Et de vous débarrasser de ceux qui encombrent votre maison.

Avant tout achat, demandez-vous : ai-je vraiment besoin de cela ou je le veux juste parce que je le veux ?


Quel consommateur êtes-vous?


Faites un état des lieux de votre vie actuelle.

Comment dépensez-vous votre argent ? C’est le moment de revoir vos dépenses des 12 derniers mois.

Quelle place ont les objets dans votre vie ?

Toutes vos possessions vous sont-elles vraiment utiles ? Vous rendent-elles heureux ?

Prendre conscience de son attachement aux objets qui sont un frein à une vie simple. Vous souvenez-vous de la dernière fois où un objet a changé votre vie ?


Observez votre intérieur avec attention


Avez-vous beaucoup d’objets ? De placards pour les ranger ?

Est-ce en désordre? Devez-vous ranger souvent ?

Maintenant que vous avez répondu à toutes ces questions, vous devriez mieux cerner où vous en êtes actuellement et les changements que vous devez apporter dans votre vie.


Comment devenir minimaliste ? Définissez vos règles de minimalisme.


Le style de vie minimalisme est propre a chacun. Dans le minimalisme, il n’y a pas de règles strictes. C’est un mode de vie qu’on adapte à soi, à sa personnalité, à ses valeurs, à ses besoins, à sa vie.

L’idée fondatrice est de garder des objets qui apportent de la valeur à notre vie. Soit parce qu’on les utilise régulièrement, soit parce qu’on les trouve beau et qu’on aime les voir, soit parce qu’ils nous rappellent de bons souvenirs et qu’ils apportent de la joie dans notre quotidien.

Il n’y a aucune obligation à vous débarrasser d’objets qui vous apportent du bonheur même s’ils ne sont pas utiles.

Vous n’êtes pas obligé d’adopter un style de vie extrême si cela ne correspond pas a vos envies.


Comment devenir minimaliste ? Désencombrez !


Mais concrètement, comment devenir minimaliste ? C’est simple, sortez des objets de votre vie!

Le minimalisme est basé sur le principe de vivre avec moins de biens.

Moins d’encombrement vous permet de vous concentrer sur les choses qui vous rendent heureux. Au début vous pouvez être décourager par l’ampleur de la tâche. Alors voici quelques conseils pour commencer.


Allez-y progressivement !


Prenez votre temps. Cela peut prendre plusieurs jours ou même plusieurs mois.

Eliminez les objets petits à petits, en commençant par les objets auxquels vous n’êtes pas trop attachés.


Challengez-vous !


Pour vous aider à vous lancer dans la chasse aux objets inutiles, n’hésitez pas à vous lancer des défis.

Par exemple, le challenge des 30 jours vous met au défi de vous débarrasser d’un objet le premier jour, deux objets le deuxième jour, trois objets le troisième, … et 30 objets au bout du trentième jours !

Ainsi, vous éliminez progressivement vos possessions matérielles au fil des jours. Parfait si vous voulez débuter en douceur.


Adoptez un système : à garder, à donner, à jeter.


Répartissez vos objets en 3 piles :

  • Les objets que vous désirez garder
  • Les articles que vous souhaitez donner ou vendre
  • Les choses que vous allez jeter

Vous êtes envahi par un sentiment de culpabilité ? Pensez à qui pourraient profiter vos objets. A qui ils seraient plus utiles ?


Éliminer les articles “poubelle”


Les articles “poubelle” sont tous les articles que vous conservez alors que vous ne pouvez plus les utiliser.

  • Les articles cassés.
  • Les vêtements qui ont rétréci au lavage.
  • Les cartons d’emballage.
  • Etc.

Ils ne peuvent plus vous servir alors jetez-les !


Posez-vous les bonnes questions


Pour vous aider, posez-vous ses 3 questions :

  • Est-ce que j’en ai vraiment utilité ?
  • Est-ce le seul que j’ai ?
  • Cela m’apporte-t-il de la joie ?

Si vous répondez “oui” à une de ces questions ça peut rester. 


La règle des 6 mois


Si vous n’avez pas utilisé un objet ou porté un habit plus de deux fois dans les 6 derniers mois, alors sortez-le de votre vie !

Ne gardez que ce dont vous avez besoin maintenant et non dans un futur hypothétique.


Désencombrez pièce par pièce ou par catégorie d’objet.


Choisissez ce que vous préférez. Vous pouvez choisir de désencombrer pièce par pièce ou par catégorie d’objets.


Par catégorie.


Les catégories sont les types d’objets que vous avez.

Par exemple : les stylos, les vêtements, les jouets, les papiers, les chaussures, vêtements, draps, serviette, lunettes de soleil, ustensiles de cuisine, tasses, …

Comment procéder ?

Allez chercher dans toute les pièces de votre maison ou de votre appartement, tous les objets d’une même catégorie.

Puis rassemblez-les au même endroit.

Etalez-les et faites le tri.

Jeter ceux qui ne fonctionne plus.

Demandez-vous de combien vous en avez réellement besoin. Et ne gardez que l’essentiel.

Puis faites de même avec toutes les autres catégories d’objets de la maison.


Par pièce.


Commencez par la pièce la plus facile.

Au début, il peut être difficile de se décider de se débarrasser de certaines de ses affaires. Alors n’hésitez pas par commencer petit.

Attaquez-vous en premier à la plus petite pièce ou simplement un placard.

Vous verrez les résultats de votre désencombrement plus vite et cela vous donnera l’élan et la motivation pour vous attaquer au reste de la maison.

Pour vous faire part de mon expérience, j’avais commencé par notre pièce à vivre. Mais c’était une erreur. C’est de loin la pièce la plus grande de la maison car elle rassemble le salon, la salle à manger et la cuisine.

Devant l’ampleur de la tâche, je ne savais pas par où commencer.

J’ai jeter quelques papier ici et là et je me suis vite sentie découragée, ne voyant pas de réel impact sur l’encombrement global de la pièce.

Le lendemain j’ai décidé de m’attaquer au placard de vêtement de mes enfants. Ils dorment tous les deux dans la même chambre et leur placard débordait littéralement d’habits. Il y avait des vêtements dans toute la pièce.

J’ai alors sorti tous les vêtements de la penderie et des tiroirs et je les ai tous déposé a même le sol.

Puis j’ai trié par catégorie de vêtements : les pyjamas, les t shirt, les pantalon, gilets, pull, etc. En me demandant de combien ils en avaient réellement besoin. J’ai ainsi éliminé les 2/3 des vêtements.

Et je reste persuadé qu’il y en a encore trop!

Mais une fois terminé, j’ai contemplé leur placard et j’ai été ravie du résultat. On y voyait plus clair. Et depuis, il est beaucoup plus facile de les habiller le matin. Un vrai bonheur.

Une fois fait, je me suis attaquée à ma propre penderie. Puis à la salle de bain. Et enfin à notre pièce de vie.


Comment devenir minimaliste ? Revoyez vos habitudes de consommation.


Une fois que vous avez fait tout ce tri, le but n’est pas de re-remplir votre maison.

Il faut donc vous apprenez à changer votre manière de consommer. Les vieilles habitudes sont parfois tenaces.


Réduisez la fréquence de vos sorties shopping


Essayez de réduire la fréquence de vos sorties dans les magasins ou la visite de sites e-commerce. Cela réduira les tentations.

Personnellement, je me laissais souvent tenter quand j allais faire des courses au supermarché. Aujourd’hui, j’ai adopté l’achat de mes courses au drive.

J‘ai mis en favori les aliments que nous commandons le plus souvent sur le site marchand. Cela me permet de faire mes courses rapidement et sans me laisser tenter par les articles en tête de gondoles!


N’ajoutez pas, remplacez !


La règle est simple, pour tout achat que vous effectué, éliminez un autre objet de chez vous.

Un objet qui entre = un objet qui sort !


La règle des 3 semaines


Avant tout achat, utilisez la règle des 3 semaines. Ne succombez pas à l’impulsion du moment et différez votre achat de 3 semaines.

Si au bout de 3 semaines vous êtes passé à autre chose, alors vous n’en aviez pas besoin.


Gérer les rechutes


Avoir un style de vie plus simple se fait sur la durée.

Il n est pas évident de changer du jour au lendemain.

Il faut être patient. Cela pourra prendre des mois avant que vous ne parveniez à vraiment adopter ce nouveau comportement.

Alors ne vous flagellez pas en cas de rechute. Acceptez de faire des erreurs, elles font partie intégrante de notre apprentissage.

Identifiez la cause de votre rechute. Pourquoi avez vous craqué ? Etait-ce parce que vous vous sentiez mal ou triste ? Etait-ce pour combler un vide ?

Comprenez les causes de votre rechute pour les éviter à l’avenir.


Comment devenir minimaliste ? Profitez de votre nouveau style de vie !


Vous avez désormais adopté un mode de vie minimaliste ?

Maintenant, vous pouvez redécouvrez le plaisir d’une vie simple. Une vie enrichie d‘expériences, de nouvelles compétences, d’aventures, plutôt que de possessions.

Une vie plus libre, plus sereine et plus heureuse.



J’espère que cet article vous a intéressé et qu’il vous a aider à savoir comment devenir minimaliste. Faites-moi part en commentaire des actions que vous avez entreprises ou celles que vous souhaitez entreprendre !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire